Réclamer notre pouvoir et notre place : le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées

Actualités et derniers événements

Regarder la cérémonie de clôture

L’Enquête nationale a présenté officiellement son rapport final aux représentants du gouvernement lors d’une cérémonie de clôture au Musée canadien de l’histoire à Gatineau, au Québec.
Voir plus

Cérémonie de clôture et rapport final

L’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées présentera officiellement son rapport final aux représentants du gouvernement fédéral lors d’une cérémonie de clôture le 3 juin 2019 au Musée canadien de l’histoire à Gatineau

En savoir plus

J’initie le changement. Et vous?

Une nouvelle et puissante campagne de sensibilisation du public a été lancée sur les plateformes de médias sociaux par l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées

En savoir plus

Des services de soutien à long terme

Des services de soutien à long terme sont également fournis par Services aux Autochtones Canada. Ceci inclut des services de consultation et de soutien culturel pour les survivantes, les membres des familles et les personnes touchées par la tragédie des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées, dès maintenant et jusqu’en 2020. Plus d'informations sont disponibles sur la page de services de soutien.

Merci, Miigwetch et Nakurmiik

Regardez notre plus récente vidéo

Nos femmes et nos filles sont sacrées

De nombreuses familles, collectivités et organisations autochtones, ainsi que des organismes non gouvernementaux et internationaux, ont fait appel au gouvernement du Canada à agir. En réponse, le gouvernement a annoncé la mise sur pied d’une Enquête nationale indépendante en septembre 2016.

L’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées est entièrement indépendante du gouvernement fédéral, des gouvernements provinciaux et territoriaux, des sociétés d’État et des modes de gouvernance autochtones. Elle est dirigée par quatre commissaires provenant de régions différentes du Canada. Le mandat des commissaires est d’examiner et de faire rapport sur les causes systémiques de toutes les formes de violence faite aux femmes, aux filles et aux personnes 2ELGBTQQIA autochtones au Canada en regardant les tendances et les facteurs sous-jacents.

La mise en lumière de toutes les causes de violence, d’assassinat et de disparition est une tâche colossale, mais nécessaire. Nous exposons de dures vérités au sujet des effets dévastateurs de la colonisation, du racisme et du sexisme; ce sont des aspects de la société canadienne que de nombreux Canadiens hésitent encore à accepter. Notre objectif est d’offrir des recommandations efficaces pour renforcer et assurer la sécurité de nos femmes, filles et personnes 2ELGBTQQIA.