Processus de consignation de la vérité

Les histoires des familles et des survivantes de violence sont le cœur et l’âme de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Le processus de consignation de la vérité de l’Enquête nationale comprend trois parties.

La partie I a permis de recueillir de l’information partagée par les familles et les survivantes à l’une ou l’autre des audiences communautaires et des séances de consignation des déclarations organisées à cette fin. La période d’inscription aux activités de la partie I a pris fin le 20 avril 2018. Cette première partie a permis d’entendre le témoignage de 1 484 membres de famille et survivantes.

Les audiences des représentants des institutions de la partie II et les audiences d’experts et de Gardiens du savoir de la partie III se poursuivent jusqu’en décembre 2018 afin d’entendre le témoignage de Gardiens du savoir et d’experts tels que des représentants de gouvernement, des universitaires, des experts juridiques et des représentants communautaires.

Les commissaires ont hâte de remettre le rapport final aux gouvernements du Canada, des provinces et des territoires lors d’une cérémonie publique de clôture, le 3 juin 2019.

Commissioners Michèle Audette and Brian Eyolfson welcomes participants at the institutional hearings on Police Policies and Practices in Regina in June 2018.

Le commissaire Brian Eyolfson souhaite la bienvenue aux participants lors de l’audience sur les politiques policières et les pratiques policières à Régina en juin 2018.